Mais que je suis impolie ! Ca va faire presque deux mois que j’ai ouvert ce blog et je ne me suis pas encore présentée ! Certes, dans Derrière Col Claudine, vous pourrez trouver une présentation succincte mais pas de quoi faire plus ample connaissance. Je trouve ça important de s’ouvrir un peu, comme deux amis autour d’une tasse de thé qui parlerait de tout, de rien mais aussi de soi.

Tu fais quoi dans la « vraie vie » ? Quel est ton parcours ?

Dans la « vraie vie », je suis éditrice fiscaliste dans une maison d’édition juridique. Après un Master 2 de droit des affaires et fiscalité en poche, j’ai enchaîné les stages en cabinets et entreprises. Je n’avais pas prévu de devenir éditrice, c’est un métier très formateur qui me permet d’allier mon goût pour le droit à ma passion de l’écriture. Je n’ai jamais eu de plan de carrière, celle-ci se dessinant au gré des opportunités qui s’offrent à moi. Lorsque je dis autour de moi que je suis fiscaliste et que je trouve ça très intéressant voire passionnant, j’ai face à moi des regards étonnés et je me rends bien compte qu’on me prend pour une extraterrestre !

Et tu as toujours voulu faire ça ?

Non, je vous rassure, je ne suis pas née avec avec un Code général des impôts dans la main ! Je me souviens avoir voulu être danseuse étoile, astronome, chef cuisto, styliste ou encore chirurgienne. Ce n’est que l’année de mon Bac S que j’ai décidé de faire du droit.

Tu aimes les fleurs ?

J’adore les fleurs ! Mes préférées sont les roses blanches, les lys et les myosotis. Par contre, j’ai une sainte horreur des forsythias ! Vous savez, ces petits arbustes aux fleurs à la couleur indéterminée, un jaune-vert dont, depuis mes plus lointains souvenirs, je ne supporte pas la vue…Je fais une réelle fixation dessus. Ma mère en rigole tous les ans, à chaque printemps.

Tu es de quel signe ?

Je suis née le 22 juin et suis donc Cancer. Si je ne prends pas les horoscopes au sérieux, je dois reconnaître que je me retrouve assez bien dans la description de la femme Cancer : « Le signe du Cancer symbolise l’intériorisation, la fécondité, la maternité, le retour au passé à la recherche de l’origine et de la source de toute chose. Le Cancer étant sensible, il doit se sentir en sécurité, d’où son attachement au foyer, à la famille où il trouve la chaleur et le soutien dont il a besoin ». Oui, on me dit souvent que je donne l’impression d’une femme très forte et sûre d’elle mais au fond, je suis très sensible, une vraie éponge du monde qui m’entoure.

Tu portes du parfum ?

Bien sûr, et j’en mets tous les jours, le matin et parfois un second pshiiit dans la journée ! Je tiens ce goût prononcé pour les parfums de ma maman. Par contre, si elle préfère les parfums orientaux comme Shalimar de Guerlain ou sucrés comme Hypnotic Poison de Dior, pour ma part, j’aime porter des fragrances fraîches et fleuries! Je ne suis pas attachée à un parfum en particulier. Si je privilégie d’ordinaire les petits parfumeurs et autres artisans du nez, je porte depuis quelques temps maintenant le parfum Jour d’Hermès.

Quel vêtement préfères-tu porter?

Déjà petite je ne portais presque pas de pantalon. Je trouvais que les robes/jupes étaient beaucoup plus pratiques pour bouger et puis je trouvais ça plus joli. Si j’ai quand même évolué et que je trouve qu’un jeans peut-être féminin et très sexy, je dois reconnaître que vous me verrez le plus souvent avec une robe ou jupe.

As-tu une addiction particulière ?

Si l’on met de côté mon adoration pour les vêtements, chaussures, maquillage, sacs… bref pour la mode et bien que pourrai-je vous raconter…? Ah si ! Après, ma phase des cinq-six tasses de café par jour, j’ai décidé de passer au Ricoré ! Mon côté grand-mère qui ressort mais je vous assure, le corps s’en porte bien mieux, c’est beaucoup plus doux. Hormis ça, ce n’est pas une addiction mais une bonne bouteille de vin (rouge de préférence) ou une petite bière fraîche, ce n’est jamais de refus !

Tu te dis Parisienne d’adoption mais d’où viens-tu ?

Les racines familiales sont implantées à Annecy, un paysage de carte postale, un lac entouré de montagne enneigées. Mais je suis née et j’ai grandi en Normandie à Rouen. C’est pour mes études et mes stages que je suis venue m’installer à Paris et depuis je n’ai plus voulu quitter cette ville que j’adore. Une architecture incroyable, une richesse culturelle à chaque coin de rue et un rythme très intense. Pour l’instant, je ne me vois vraiment pas vivre ailleurs.

Enfin, pour terminer cette première entrevue, quelle serait pour toi une journée idéale ?

Elle ressemblerait à nos dimanches habituels avec mon amoureux. Un réveil reculé, un déjeuner léger, une balade dans un de mes quartiers préférés de Paris (le Marais ou Saint Germain des prés), un goûter dans un salon de thé. Puis, des boutiques visitées, des vitrines regardées, des ruelles longées, un petit diner dans un bistro au menu du marché. Enfin, un retour de nuit en bus pour traverser la capitale et ses monuments illuminés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *